TECHNOPTIMISM
Future is great™

Transhumanisme ou limite: version 1.1

Faut-il limiter l'altération de notre biologie dans le contexte protecteur de la vie humaine contre les quatre causes principales de mortalité, qui sont dans l'ordre, la vieillesse, la maladie, la pauvreté et les problèmes environnementaux ? Le développement technologique pourrait être tellement important, qu'il pourrait permettre une altération fondamentalement la nature humaine.

Voici la définition actuelle du terme "Transhumanisme" sur Wikipedia france en ce mois de juillet 2009:

"Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel prônant l'usage des sciences et des technologies afin de développer les capacités physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d'autres technologies émergentes. Les dangers comme les avantages que présentent de telles évolutions préoccupent aussi le mouvement transhumaniste."

Vous constaterez des similitudes certaines entre les mouvements transhumanistes et technoptimistes.
Le transhumanisme est l'étape intermédiaire entre le transhumain, et le posthumain celui ci étant un être humain version 2.0, profondément transformé.

Ceux qui sont favorables à une amélioration radicale de la nature humaine ne manquent pas d'arguments.
Ils imaginent que chacun d'entre nous puisse être plus intelligent qu'Einstein, plus créatif que Léonard de Vinci, plus savant que google et plus beau que Brad Pitt.... tout en conservant notre individualité.
Ils imaginent l'humain de demain, comme étant aussi avancé par rapport à nous, que nous le sommes par rapport à notre ancêtre la bactérie élémentaire. Avouez qu'il eut été dommage de s'arrêter à la bactérie, quand on voit ce à quoi nous avons abouti, avec nos défauts certes, mais aussi notre capacité à réfléchir, créer et nous émouvoir.
Ils critiquent également nos capacités physiques dérisoires, notre système digestif compliqué, notre besoin inefficace de sources d'énergies multiples , et notre cœur terriblement faillible. Aussi préconisent-ils d'utiliser la technologie afin "d'améliorer" tout cela, en augmentant nos capacités à l'infini.

Les détracteurs répondent qu'une altération dramatique de notre biologie débouchera sur la perte de notre humanité. Car pourquoi par exemple, s'embêter d'un corps.... l'humanité entière pourrait finir à l'intérieur d'un mètre cube électronique, monde simulé et artificiel. Pourquoi ne pas non plus supprimer les différences sexuelles, que certains courants jugent comme des facteurs d'inégalités ?
Ou est la limite ? Jusqu'où aller ?

Le technoptimisme estime que nous n'avons pour le moment pas les moyens de décider, si une transformation de la nature humaine serait souhaitable et jusqu'à quel point. Décider trop précocement vouloir cette altération substantielle de notre physiologie, même à dessin positif, a finalement un effet contre productif dans le sens que cette perspective effraye les gens qui ont déjà tant de mal à accepter l'idée que nous puissions vivre indéfiniment sans être soumis au processus de vieillissement.
En conséquence, le technoptimisme, ne prône pas à priori le changement sans limite de notre biologie: nous prônons les corrections qui vont permettre de stopper le processus de vieillissement, de nous immuniser contre les maladies et de bénéficier de la meilleur santé possible... bref de nous "optimiser" comme si nous avions eu la chance de naître avec la meilleur santé possible.... cela sans pour autant altérer nos autres capacités.
En ce point nous divergeons fondamentalement avec le transhumanisme et les autres courants similaires.
Une fois la vieillesse vaincue, la maladie repoussées, une fois que nous pourrons globalement bénéficier de ces progrès, alors il sera temps de commencer à réfléchir, d'organiser un moratoire mondial pour décider de l'opportunité de profondément magnifier la nature humaine, dans quel cadre et de quelle manière.

Il n'y a pas de différence entre l'humain qui résulterait de la réussite des aspiration technoptimistes, et l'humain actuel. Un Individu actuel, pourrait évoluer et interagir dans un "monde" technoptimiste sans apparaitre comme une brute primitive..... la seule différence, de taille certes, serait que le technoptimiste pourrait savourer sa vie indéfiniment, alors que l'humain actuel serait victime de vulnérabilité et dégradation biologique quotidienne.

Le technoptimisme agit officiellement en faveur des changements pouvant aboutir à la version version 1.1 de l'humain.... pas à la version 2.0, bien qu'a titre individuel les positions puissent varier d'intensité au sein du mouvement, ce qui serait exprimé dans le cadre du moratoire future mentionné ci-dessus.