TECHNOPTIMISM
Future is great™

Technologie

Réfléchissons aux problèmes les pires qui minent notre humanité depuis son origine: vieillesse, maladie, faim et vulnérabilité à l'environnement. C'était le cas il y a 30000 ans, c'est encore le cas aujourd'hui. La civilisation (technologique) n'a pas crée ces problèmes, mais au contraire a cherché à nous en préserver. C'est un succès relatif: les sociétés modernes permettent de vivre mieux et plus longtemps notamment grâce aux progrès technologiques mais c'est insuffisant et le but est loin d'être atteint...... nous sommes en effet toujours victimes des intérêts opposés de parasites et virus qui vivent à nos dépends, nous sommes soumis à des dérèglements et des dysfonctions biologiques, à des erreurs de programmation génétiques etc etc...... On est en droit de ne plus souhaiter subir tout cela et il semble que le moyen le plus efficace, pour ne pas dire le seul, qui pourrait nous écarter de ces mécanismes qui nous usent et nous massacrent, soit la technologie. D'où le technocentrisme de notre mouvement.

La définition du mot "technologie" peut être confuse et vaste. Précisons d'abord les définitions de notions structurantes:

Science: Connaissances et études de la nature.
Technique: Méthode, moyen de faire pour obtenir un résultat souhaité .

La technologie est l'étude et l'application utile des sciences et techniques. On parle alors de LA Technologie en générale. UNE technologie est un produit, un outil, issu des sciences et techniques dont le but est d'étendre ou de créer une capacité afin de résoudre un problème.
La notion d'"outil", techne en grec, est centrale.

On pourrait citer comme exemple d'un produit technologique permettant d'étendre une capacité, le téléscope, qui nous permet de voir beaucoup plus loin que nos yeux ne le peuvent, alors qu'un avion est une technologie, ou plutôt un ensemble de technologies permettant à l'humain de voler, chose impossible à notre biologie.

Suivant cette définition le règne animal est à la frontière de la technologie: certains animaux utilisent des outils pour les aider à accomplir certaines taches. Ces outils ne sont cependant pas transformés mais utilisés tel quel: des oiseaux se servent de pierre pour briser des œufs, et des singes utilisent de bouts de bois, qu'ils humectent avant de les plonger dans une termitière pour y agglutiner les insectes qu'ils vont ingérer.

Enfin qu'est-ce qu'un progrès technologique ? C'est un outil permettant de faire MIEUX, avec MOINS. Exemple: les microprocesseurs de nos ordinateurs, consomment aujourd'hui moins d'électricité, mais son bien plus rapides que certains de leurs ancêtres. Voila un VRAI progrès technologique.

Le sujet du rôle des technologies dans les avancement de civilisations, mériterait une thèse (avis aux amateurs).
Nous n'allons pas dresser un ensemble exhaustif des technologies et de leurs rôles; nous nous limiterons à quelques exemples précis.
La technologie peut sembler purement "matérielle", et pourtant, c'est grâce à elle que le génie humain a pu s'exprimer tout au long de l'histoire. Qu'aurait été Mozart sans la technologie permettant de concevoir des pianos ?[1] Que seraient les artistes sans les outils technologiques leur permettant de s'exprimer ? Techniques et technologies sont intimement liées aux moyens d'expressions qui définissent notre humanité, aussi loin que nous remontons dans le temps.

Commençons par la période communément appelé "l'age de pierre" que l'on situe aux alentours de 2.5 millions d'années en arrière. Nos ancêtres ont développé des techniques leur permettant de créer des outils (technologiques) de pierre et d'os. Qui sait si la race humaine aurait pu s'épanouir sans le développement de ces outils primitifs, permettant de mieux chasser, et donc de mieux se nourrir et survivre ? Les âges suivants, de bronze et de fer, sont dénommé là encore directement en fonction de l'avancée technique et technologique; chaque nouvelle technologie étant déterminante dans l'évolution des sociétés et civilisation. D'ailleurs, le degré d'évolution d'une civilisation, peut se mesurer directement à son développement technologique. On pourrait discuter sur la notion d'évolution de civilisation, mais si l'on considère qu'une civilisation évoluée, est une civilisation relativement en avance dans les domaines des sciences, des arts, de la culture et de l'enseignement, alors on retrouve immanquablement en amont un important développement technologique. Cela est également applicable aujourd'hui.
Comme autre exemple primitif, on pourrait citer la révolution agricole, survenue il y a environ 6500 ans. C'est cette révolution, permise par de nouvelles techniques et technologies, qui a permis à l'homme de se sédentariser, de ne plus passer tout son temps à chasser, et de développer en villes et d'avoir le temps et les moyens de s'épanouir dans de nouveaux domaines artistiques.

Encore aujourd'hui, les technologies ne cessent de faire évoluer notre monde. Le développement de l'internet est un exemple flagrant: cette technologie permet une dissémination du savoir et des valeurs démocratiques. Les régimes autoritaires tel ceux de la chine ou de l'iran, ont énormément de mal à contenir l'infiltration des principes démocratiques véhiculés par Internet qu'il d'étouffer. La violente révolte Iranienne de Juin 2009 en est la preuve. Par tous les moyens modernes de communication tel Twitter, la jeunesse iranienne fait valoir ses aspirations, ses idées, et sa lutte contre un pouvoir totalitaire et une élection qu'elle estime truquée. Le journaliste a disparu. Ce sont les protagonistes, eux même qui se chargent de faire circuler l'information. Ce bouleversement, est une illustration flagrante, d'une changement de société, poussée par des progrès technologiques: l'individu, a à portée de main, un moyen d'expression planétaire et bon marché.

Imaginez quel serait l'impact sur nos sociétés, si les technologies de l'énergie solaire, étaient suffisamment développées pour permettre un rendement efficace permettant de fournir une source d'énergie propre, gratuite et illimitée à l'ensemble de la planète..... On peut aisément anticiper des chamboulement géopolitiques et culturels considérables; aujourd'hui nos somme dépendants de sources d'énergie limitées ou qu'il faut créer... mais demain ?
Comment seront nos sociétés, quand on aura remplacé les avions, par des navettes capables de dépasser l'atmosphère, pour rejoindre n'importe quel point de la planète en moins d'une heure ? Que ce passera-il quand nos ordinateurs, seront 10000 fois plus puissants qu'ils ne le sont aujourd'hui ? Les exemples sont légions et vous pouvez vous amuser à nous envoyer vos prévisions ici.

La technologie sert à développer la technologie, d'où l'accélération du développement technologique.
Ray Kurzweil parle d'accélération exponentielle du développement technologique, par opposé à accélération linéaire.
Ainsi, au cours du dernier siècle, il y a eu plus de nouvelles technologies qu'au cours de plusieurs siècles précédents. Et au cours du prochain siècle, le développement exponentiel devrait être largement supérieur à celui du dernier.
Cette accélération du développement technologique rend difficile l'anticipation du rythme du progrès, car instinctivement, on a tendance à raisonner linéairement, c'est à dire à anticiper le développement technologique en fonction des critères actuels en omettant le caractère exponentiel. Les prédictions du développement technologique basées sur le facteur exponentiel, anticipent une survenue des technologies radicales à horizon de quelques décennies. En savoir plus sur l'"accelerating change" .
Cette accélération du développement technologique et le poids croissant de la technologie dans tout ce que nous faisons, est curieusement et dans bien des cas totalement absent des modèles de prévisions des évolutions de sociétés, quel que soit le domaine (géopolitique, économiques, sociologiques, écologiques......). Hors les capacités technologiques sont comme nous l'avons vu un facteur clef au spectre d'influence large.

Le fait de savoir si la technologie est bonne ou mauvaise, est un faux débat. La technologie est un outil, un moyen, elle ne peut être bonne ou mauvaise intrinsèquement. La technologie n'est pas une ideologie, n'est pas éthique, ni criminogène. C'est celui qui est derrière l'outil qui oriente la technologie. Le vrai débat serait celui de la nature humaine, et des causes de criminalité.
La visée de l'orientation technologique du technoptimisme est claire et concerne uniquement le développement technologique permettant d'éradiquer les quatre causes principales de mortalité, partant du postulat que la vie humaine est digne de préservation et que chacun doit rester libre de bénéficier ou non des progrès éventuels accomplis dans ce sens. Le développement technologique en vue de la conquête spéciale par exemple, n'est pas notre visée, pas plus que le développement technologique en vu de la création de nouvelles armes. Si le technoptimisme parvient à un de ses objectif, qui est le financement de développement technologique, il investira le capital qu'il aura réuni, uniquement dans des technologies pouvant bénéficier à la sauvegarde de notre biologie.

Nous pensons d'ailleurs que le meilleur gage de paix et de stabilité pour le monde, serait un développement technologique suffisant permettant d'annihiler les angoisses de mort et les convoitises de ressources primitives, limitées et inégalement réparties.

Nous avons réfléchi à cette technophobie culturelle, qu'il est de bon ton d'afficher aussi bien en littérature qu'au cinéma qui nous présente souvent par exemple la vision d'un future sombre, catastrophique, et envahie de technologie.
La vision technoptimiste du future, est bien plus optimiste vous le savez désormais. Nous pensons que les technologies parviendront finalement à résoudre nombre de nos problèmes séculaires tels l'accès à l'énergie ou la vulnérabilité à des maladies telles le Sida ou le cancer.

Nous expliquons le sentiment technophobe de la manière suivante: le développement technologique et les solutions qu'il laisse entrevoir, génère des espoirs et des attentes gigantesque à la proportion de ses accomplissements. Dès lors qu'on entrevoit une possible solution future à certains problèmes actuels, ces problèmes pourtant installés depuis des temps immémoriaux, n'en deviennent que plus insupportables car prend conscience qu'ils ne sont pas une fatalité indépassable. La technologie génère donc des sentiments de frustrations, d'impatience, ce qui en somme crée une certaine hostilité à son égard.
C'est un peu comme si vous vous rendiez au chevet d'un mourant souffrant atrocement d'une appendicite aiguë en l'an 1000, pour lui déclarer calmement, connaitre les causes de son mal, finalement bénin et facile à soulager avec les outils adéquates qui ne seront développés que des siècles plus tard.
Sans lui apporter le moindre réconfort, votre réflexion aura probablement pour effet de l'énerver encore plus et de rendre son mal encore plus insupportable.
Ainsi, la technologie lève le voile sur certains de nos pires problèmes dont elle est finalement la seule solution future, mais ne propose aucune solution pour aujourd'hui.

On peut prévoir, une hostilité croissante à l'égard des technologies dans les années à venir. Nanotechnologies, OGM, Biotechnologies, Intelligence artificielle.... vont se heurter à des raz de marée de haine de la part des forces mécontentes ayant absolument besoin d'un coupable pour y fixer leurs frustrations du moment.

Notre constat est le suivant: les technologies sont à la base des changements fondamentaux des sociétés. Il fallait des millénaires pour que les sociétés d'hier changent, au rythme des progrès technologiques très lent. Il ne faut aujourd'hui que quelques décennies, voir quelques années, pour que des technologies viennent transformer nos sociétés, à tous les niveaux, aussi bien matériels que philosophiques.
Loin d'apporter les réponses actuelles à tous nos problèmes, le développement technologique nous semble cependant le meilleur moyen à terme de parvenir à l'affranchissement des problèmes majeurs de notre humanité que nous avons identifié comme étant: la vieillesse, la maladie, la non maitrise de l'environnement et la pauvreté. Aucune organisation politique, aucune bonne volonté, aucune contorsion aussi charitable soit elle, ne pourrait parvenir à résoudre définitivement les problématiques de notre monde: une stagnation du développement technologique entrainerait une stagnation, voir une aggravation de problèmes tant biologiques, que politiques et économiques.
Bien que le développement technologique soit engagé sans que rien ne puisse sembler pouvoir entraver sa course, le technoptimisme pense qu'il est 1)possible et 2)souhaitable d'engager son accélération ciblée afin de voir émerger plus précocement de nouvelles solutions à caractère définitif. Nous agissons en ce sens.

Sources

[1] Ted: Kevin Kelly on how technology evolves