TECHNOPTIMISM
Future is great™

Avatar..... un film dans l'air du temps.....

Avatar de James Cameron est un de ces films bien ancré dans l'air du temps.
Il oppose nature à technologie, civilisation à primitivisme.
Bien entendu la modernité technologique a le mauvais rôle et le future est sombre..... quel manque d'originalité..... mais ça plait !

La nature est présentée comme une sorte de paradis en équilibre où chaque chose est à sa place et où il fait bon vivre. Ceux qui ont parcouru ce site ne seront pas surpris de notre considération en la matière: la nature est un système éphémère dans lequel 100% des créatures sont vouées à la mort, et où plus de 99% des espèces ont disparu bien avant l'apparition d'Homo Sapiens.
Les sociétés "primitives", vivant en harmonie avec les nature ? Rappelons que dans les sociétés primitives, les conflits se règlent à coups de machettes, les infections les plus bénignes peuvent décimer des familles entières, et la durée de vie y excède rarement 50 ans. Ces sociétés sont de plus ignorantes, souvent cruelles et assommées par des rituels plus absurdes les uns que les autres.

Bref, les valeurs véhiculées par ce film, nous semblent naïves pour ne pas dire stupides, irréalistes, trompeuses, et à l'encontre de celles prônées par le Technoptimisme.

Alors, pourquoi cette adoration des sociétés primitives et cette haine de la technologie ?
Il semblerait qu'il soit plus acceptable pour l'inconscient collectif de considérer que nos problèmes séculaires de sociétés soient uniquement les conséquences de nos actions et choix criminalisés. Il s'agit de designer un coupable, la modernité technologique en l'occurrence, plutôt que d'admettre que certains de nos problèmes sont tout bonnement SANS solution aucune à l'heure actuelle.
Dès lors que cette modernité technologique est désignée comme fautive, l'utopie de la société débarrassée de cet encombrant coupable, devient la société primitive, "naturelle". Le future, en devient par conséquent encore plus sombre, car il est associé à la croissance technologique: bien que la technologie progresse en nous permettant de solutionner toujours plus de problèmes, elle génère parallèlement de plus grandes attentes et une impatience accrue, ce qui a pour résultat abhérant de générer à son égard trépignements et hostilité ingrate.

Paradoxe caractéristique de notre époque, qui aime détester son propre remède car il n'est pas (encore) en mesure de répondre à toutes ses attentes.